amaretti

Les amaretti, c’est-à-dire les macarons dans leur version italienne, sont très anciens.
Il s’agit d’un biscuit à une seule coque.

Pour réaliser 15 à 20 amaretti (en fonction de leur taille), il faut :
– 150 gr de poudre d’amande
– 120 gr de sucre en poudre
– 1 blanc d’oeuf
– 1 cuillère à soupe d’amaretto
De nombreuses recettes d’amaretti préconisent d’utiliser autant de sucre que de poudre d’amande, voir beaucoup plus de sucre. Mais je préfère une version plus allégée en sucre, et tout aussi bonne.

Mélangez la poudre d’amande et le sucre dans un saladier, puis ajoutez le blanc d’oeuf (non monté) et la cuillère d’amaretto.
Malaxez le tout pour obtenir une pâte bien homogène.
Je vous entends d’ici : « Mais il y a bien trop de poudre/sucre par rapport au liquide (blanc d’oeuf) pour obtenir une pâte« …
L’impression au départ donne le sentiment que l’on arrivera jamais à réaliser une pâte. Et pourtant, persévérez, et vous verrez que la préparation finit par s’agglomérer.

Faites préchauffer le four à 150°
Pendant ce temps, confectionnez de petites boules de pâte de la taille d’un marron d’inde environ, et posez-les sur la plaque de cuisson.
Enfournez pendant 15 à 20 minutes.
Les amaretti devront avoir une couleur dorée. Ne les laissez pas trop longtemps au four sinon ils deviendraient trop durs.

Les amaretti se dégustent encore chauds en appréciant le croquant de l’extérieur et le moelleux de l’intérieur, ou bien froids. Au fil des jours, les petits biscuits durciront et deviendront croquants; c’est la deuxième façon de se régaler avec les amaretti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>